Le "Lauragais dans les arts"

Le Réservoi, Espace découverte du canal du Midi

Projet "Le Chant des rivières"

Autour et à partir de l’exposition que le Réservoir accueillait sur les derniers bateliers du canal du Midi au XXe siècle, un projet de médiation et un concert ont été proposés pour mettre en valeur le patrimoine peu connu des musiques et chants de bateliers.

En partenariat avec l’Ecole John, école de musique privée basée à Revel, un Goûter des découvertes était d’abord proposé. Il s’est agi d’associer à l’accueil du spectacle en soirée, l’organisation d’un atelier, mené par Xavier Vidal, professeur de musique traditionnelle au Conservatoire de Toulouse avec les jeunes élèves du cours de découverte de la musique. X. Vidal est intervenu auprès d’une quinzaine d’enfants et d’adultes, pour la présentation d’instruments occitans anciens et sur l’apprentissage de morceaux simples. Ce moment a permi de découvrir violon, accordéon diatonique, graïle, tambour occitan, et autre bodega…

La journée s’est poursuivie par un atelier de fabrication de cordages par Jean-Michel Bedel, avec la participation du public venu pour l’inauguration de l’exposition.

Enfin, à l’issue de l’inauguration, Xavier Vidal et ses musiciens ont proposé un concert folk de musique et chant traditionnels de bateliers. A travers la résurgence d’un répertoire tiré de l’oubli, ce collecteur nourri par un rigoureux travail de terrain, a décidé de faire connaître au grand public les chants et les témoignages recueillis dans le sud-ouest sur la culture des « gens de l’eau » : chants de bateliers, de hallage, de passeurs, de cabarets et d’auberges, de pécheurs, airs à danser, etc.

Avec Xavier Vidal (violon), Elsa Trébouville (chant, graïle), Mickaël Vidal (accordéon), François Fock Chou (bodega)

Zoom sur l'artiste

Xavier Vidal

Xavier Vidal est musicien et enseignant en musique traditionnelle au conservatoire de Toulouse. Il a participé à des travaux de recherche et de collectage, notamment dans le Lauragais.

Projet "Aux sources de la Montagne Noire"

Ce projet visait à valoriser le patrimoine et les traditions de la Montagne Noire, avec pour toile de fond le système d’alimentation du canal du Midi. Initié par la compagnie Les Chemins Buissonniers dans le cadre d’un appel à projet régional et en partenariat avec Le Réservoir, le projet mêlait approche historique et artistique autour de deux intervenantes : Sophie Jacques, musicienne, et Sonia Moussay, historienne.

Le projet s’est déroulé en deux temps avec une journée d’ateliers au Réservoir organisée autour de la bodega et de l’histoire du canal pour des classes 6ème « occitan » de 3 collèges : Saint-Exupéry de Bram, Fontanille et Blaise d’Auriol de Castelnaudary. Les ateliers se sont déroulés avec 30 jeunes et 3 accompagnateurs.

Une promenade-déambulation a ensuite emmené 18 personnes à la découverte des sources du canal sur les rives du bassin du Lampy et des rigoles, le tout agrémenté des explications de S. Moussay et au son des bodegas de trois musiciens.

Zoom sur l'artiste

Sophie Jacques de Dixmude

La musicienne belge Sophie Jacques de Dixmude s'intéresse depuis plusieurs décennies à la bodega, cette cornemuse languedocienne en peau de chèvre. Elle est aujourd'hui une des grandes connaisseuses de l'instrument.

Projet " Light painting dans la Galerie des Robinets"

A l’occasion de la « Semaine de la Science », le projet de Marielle Marty, en collaboration avec Le Réservoir, avait pour objectif de découvrir un bien patrimonial tout en s’initiant à une technique de prise de vue photographique peu connue, le light painting.

La Galerie des Robinets est cet extraordinaire tunnel creusé sous la digue de Saint-Ferréol et qui mène à des robinets permettant de réguler l’alimentation en eau de la Rigole de la Plaine.

Dans cet atelier à la fois ludique et créatif, de petits groupes ont pu, grâce à des improvisations de formes et de couleurs lumineuses dessinées dans le noir, créer un monde fantasmagorique invisible à l’œil nu. Le résultat, capté par l’appareil photo de Marielle, fige les mouvements de la lumière en une image toujours étonnante. Le cadre cryptique de la voûte rajoutait d’ailleurs à l’ambiance « gothique » des effets lumineux recherchés.

Cette proposition alternative et amusante a attiré des catégories de publics très différentes : famille avec jeunes enfants, famille avec adolescents, couple, séniors, personne seule, amis. Beaucoup de plaisir et d’enthousiasme ont été exprimés par les enfants comme par les adultes !

Zoom sur l'artiste

Marielle Marty

La revéloise Marielle Marty propose un travail photographique exigeant, s’intéressant en particulier aux architectures insolites et abandonnées