Le "Lauragais dans les arts"

Le Lycée agricole Pierre-Paul Riquet de Castelnaudary

Projet "Cap sur Naurouze"

Merversible est une compagnie de spectacle vivant en espaces non-dédiés qui crée pour, avec et sur le territoire où elle s’installe. Depuis quatre ans, elle réalise des projets de territoire autour du canal du Midi, patrimoine emblématique des paysages qu’il traverse, et vecteur d’une identité culturelle forte. Inspirée des faits historiques (archives, patrimoines, documentation, structures, acteurs locaux, …) elle pose un regard artistique sur des problématiques historiques et socio-culturelles. Par l’écriture d’une mythologie contemporaine, elle fait vivre poétiquement un site à travers une création artistique où tous les habitants ont leur place. Le processus de création se nourrit tout autant du travail d’atelier, en lien avec les établissements scolaires et le tissu associatif, que du travail d’écriture, de mise en scène et de coordination des rendez-vous public.

De 2018 à 2020, la compagnie fait escale au Seuil de Naurouze pour une résidence de 24 mois visant à la réappropriation du site par les habitants. Le projet est intitulé « Remise en culture de l’octogone de Naurouze ». Point le plus élevé du canal du Midi, il accueille les eaux nourricières de la Montagne noire. Il est riche de plus de 300 ans d’histoire, une histoire que 23 jeunes élèves de la filière élevage du lycée agricole Pierre-Paul Riquet se sont appropriés au contact de Merversible.

Parce que le patrimoine du canal du Midi n’est pas seulement un monument que l’on visite, la compagnie a souhaité partager avec les élèves un temps d’exploration sur leur propre culture en lien avec une histoire qui s’écrit au présent.

Les  élèves ont donc été associés au processus créatif, à travers la rencontre avec l’équipe artistique,  sur la base des compétences qu’ils développent dans le cadre de leur formation.

Sur une semaine, les jeunes ont travaillé en trois groupes dédiés respectivement à la scénographie végétale, à la scénographie animale et aux décors. Ils se sont sentis valorisés et se sont naturellement impliqués dans le projet, car en lien direct avec leur filière et mettant à profit des compétences qui leurs sont chères (productions animales et végétales). Les problématiques environnementales et culturelles soulevées par Merversible étaient d’ailleurs en adéquation avec les référentiels de formation et les profils des élèves.

Concrètement, la participation des élèves à la « remise en culture de l’octogone » de Naurouze consistait à préparer et accompagner l’installation temporaire d’un troupeau de 12 brebis sur le site : une activité pratique de zootechnie en quelque sorte ! Les élèves se sont donc attachés à construire un abri, clôturer un espace et l’approvisionner en eau, granulés et foin. Ils ont aussi participé à la réalisation d’éléments de décor pour le site. Enfin, ils ont transporté les brebis du lycée jusqu’à Naurouze, ce qui ne s’est pas fait sans difficulté…

La fréquentation du site pendant cette période préparatoire leur a aussi permis de rencontrer les jeunes du lycée professionnel des métiers du bois de Revel qui mettait en place une partie des décors.

Zoom sur les artistes

Merversible

Merversible est une compagnie de spectacle vivant en espace public originaire de Sète. Elle a proposé un Projet Artistique et Culturel de Territoire entre 2018 et 2020 en Lauragais.

Projet "Emergence"

A partir du patrimoine végétal du Lycée (où l’écosystème, le bâti et le végétal d’un ancien domaine ont été globalement préservés) et de la serre, lieu atypique et très évocateur, l’idée de ce projet a été de développer avec les élèves des pratiques croisées dont le thème est l’émergence : émergence d’idées, de rencontres, d’un nouveau monde, de couleurs, de sons, d’images, de générations…

Trois workshops ont été développés par les 20 élèves de 1ère Bac pro Aménagements Paysagers : suivre une émotion et la mettre en scène par des objets et suspensions (Caroline Delannoy), la peindre avec tout son corps (Milo), la faire parler et vibrer en musique et ambiance sonore (FranckyBoy*).

Ces séances de travail en groupe ont permis d’initier les jeunes à des techniques artistiques qui leur étaient inconnues : l’art vidéo, avec des prises de vue dans la serre de productions végétales et des montages vidéo ; l’action painting, ou peinture physique et pulsionnelle, réalisée sur de grandes bâches dans la salle d’ESC ; et enfin la musique expérimentale, avec des sessions de field recording dans le parc et des assemblages en boucle et sampling en classe.

Une installation plastique, sonore et vidéo sous la forme d’un cube a finalement permis de restituer et resituer le travail réalisé en compagnie des trois artistes. Enfin, l’expérience a été développée et poursuivie par les trois artistes à travers une performance donnée dans le cadre d’Artistes à suivre à la Claranda.

Zoom sur les artistes

Caroline Delannoy

Caroline Delannoy est plasticienne scénographe. Elle alterne des périodes de travail personnel et d’expositions, et un travail de décors, scénographie et costumes avec des compagnies de théâtre de salle et de rue, de danse, de marionnettes.

Milo

Jean-Claude Millot, dit Milo, est un peintre et graveur. Amateur de grand format, il peint à fleur de peau, de toile, de papier... ce qui vient et va être, ce qui a été et s’efface...

Frank Nizier

FranckyBoy* alias Franck Nizier, est musicien et artiste sonore expérimental. Fondateur du projet multiforme Monotone Lab, il propose un son abyssal qui invite au voyage et à l’introspection.

Projet "Un lycée au milieu des platanes"

Le troisième projet proposé par le Lycée agricole avait pour objectif de développer les capacités d’expression artistique des élèves tout en mettant en valeur le patrimoine local et l’établissement. Il s’est organisé au début du printemps, en deux pôles chacun sous la houlette d’un artiste qui devait guider les élèves dans leur démarche et leur apporter des connaissances techniques.

Autour de Camille Casteignau, un premier groupe s’est intéressé au grand œuvre du personnage qui a donné son nom au lycée, Pierre-Paul Riquet. Le portail d’entrée du lycée à ainsi été recouvert d’une impressionnante fresque évoquant le canal du Midi, où les alignements de platanes ont eu une place de choix. L’intervention de l’artiste s’est bornée à tracer les grandes limites de chaque zone à peindre et à présenter les principaux gestes techniques ; les jeunes se sont ensuite facilement emparés du médium pour proposer leur propre vision du canal (les engins agricoles ne sont donc pas loin…)

 

Avec Véronique Brill, un second groupe s’est penché sur le drame du chancre coloré, cette maladie causée par un champignon microscopique qui s’attaque aux platanes. Un arbre récemment abattu au milieu de l’alignement à l’entrée du lycée allait donner aux élèves le matériau nécessaire à un travail de land art « grandeur nature ». Les morceaux de tronc et de branches choisis par les élèves ont ainsi été suspendus par des câbles en un réseau fragmenté et flottant qui atteste du géant disparu, « envolé ». Une évocation toute en poésie de cette maladie qui condamne les platanes du canal à la disparition…

Zoom sur les artistes

Camille Casteignau

Passionné de culture urbaine, Camille Casteignau (aka Kaïew) est graffeur, danseur et fondateur de l’association One-One de Carcassonne qui œuvre pour le développement des cultures urbaines dans l'Aude et les départements voisins

Véronique Brill

A travers le land art, la performance et la photographie, l’artiste toulousaine Véronique Brill propose un travail sur le rêve et la réalité